CEPRID

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Le sommet de l’OTAN ou une action occidentale désespérée pour ne pas perdre son hégémonie

vendredi 16 septembre 2022 par CEPRID

Il est beaucoup fait état du discours de Poutine défiant l’OTAN et l’occident de prétendre vaincre la Russie et leur proposant de négocier avant que cela ne leur soit impossible, mais ce qui nous étonne dans ce discours est le fruit de notre refus de voir que les seules victoires de l’occident sont de l’ordre médiatique et que de moins en moins de monde succombe aux illusions. Les faits sont là et les peuples d’occident qui feront les frais de ces délires bellicistes sont invités à se réveiller, l’inflation, le ridicule de nos dirigeants devrait pourtant nous inciter à l’estimation de ce qui est désormais une réalité : l’attitude colonialiste de ces clowns n’a plus les moyens de sa politique et il n’y a pas que Boris johnson, ils se valent tous, le roi est nu. (note et traduction de danielle bleitrach pour histoireetsociete)

Alberto Cruz

Le CEPRID

 > suite


La Suède et la Finlande dans l’OTAN : une transfusion sanguine à un mourant

vendredi 12 août 2022 par CEPRID
Un article qui nous vient d’Espagne et dont l’auteur Alberto Cruz est souvent bien informé, ce qu’il nous dit de l’OTAN mérite incontestablement réflexion, effectivement on a fait grand bruit autour de l’adhésion de la Finlande et la Suède et imaginé que l’union s’était faite en Europe, mais qu’en est-il exactement ? L’auteur se livre à une autopsie tout à fait convaincante sur ce qui se cache derrière cette demande d’adhésion et surtout derrière l’affirmation “nous ne pouvons pas perdre en Ukraine” non pas bonté d’âme envers la petite Ukraine si sympathique et son acteur marionnette Zelensky mais parce que l’incapacité de l’OTAN à présenter une quelconque utilité pour ses membres est en train d’être révélée au grand jour. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete) > suite


L’Ukraine en préambule : la défaite de la Russie est devenu le prélude à l’attaque de l’Occident contre la Chine

mardi 5 juillet 2022 par CEPRID
Comment au-delà du rideau de fumée de ce qui se passe en Ukraine et en Europe, se joue la véritable guerre celle contre la Chine et qui a pour vocation de maintenir l’hégémonie de l’occident sur le monde. La force des USA est désormais uniquement militaire d’où la nécessité de la guerre en Ukraine par l’injonction d’armes dont les Etats-Unis escomptent un peu d’air économique alors que leurs “sanctions’ a contrario démontrent leur faible impact sur l’économie mondiale et l’effondrement potentiel de l’autre pilier de leur puissance ; le dollar. Les péripéties de cette guerre ne sont pas moins essentielles que le rideau de fumée ukrainien. Oui l’intervention russe nous a propulsés dans une autre période historique très dangereuse mais la question de savoir si c’était judicieux ou pas ne se pose même plus. Nous y sommes et il est clair que l’Europe, la France s’implique dans un choix qui peut nous conduire à la catastrophe. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete) > suite


L’Ukraine, la lutte angoissante de l’Occident pour ne pas perdre son hégémonie

mardi 24 mai 2022 par CEPRID
L’intérêt de cet article est double. Bien sûr il dit qu’au-delà de l’émotion hystérique, de la psychologisation stupide, tous ceux qui ont protesté contre les interventions occidentales et otanesques ne peuvent que dénoncer l’hypocrisie occidentale. Mais il va plus loin et, comme je ne l’ai cessé de le répéter il montre comment les sanctions occidentales marquent l’accélération historique de la fin de son hégémonie, non seulement militaire, mais financière. Aucun pays n’est à l’abri du vol organisé qu’est le système financier basé sur le dollar. Cela force la Chine à agir ce qui pouvait être attendu mais également des alliés de toujours comme les Saoudiens. Peut-être est-ce vraiment ce qui se cache derrière ce que nous voyons et qu’au-delà de la raison avancée par la Russie, la « démilitarisation et la dénazification » de l’Ukraine, il y a le changement de politique monétaire mondiale et la fin de l’hégémonie du dollar, et dans une moindre mesure de l’euro, en tant que monnaies de réserve mondiales. Un prolongement intéressant de ce type d’analyse serait de voir combien l’hystérie des médias françaises derrière l’OTAN, se combine avec une inquiétude de nos propres capitalistes qui fait du président français et du chancelier allemand les ventres mous de l’occident. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete) > suite


Le néo-colonialisme français en Afrique s’effondre

jeudi 17 mars 2022 par CEPRID

Alberto Cruz

CEPRID

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diaspora par : Estelle et Carlos Debiasi

La visite du président français en Russie, la première semaine de février avec la crise en Ukraine comme protagoniste, a donné lieu à beaucoup de commentaires. Mais l’important est ce qui n’a pas été dit sur ce qui a été discuté. Il est peu probable qu’ils aient parlé pendant six heures, le temps qu’a duré la réunion selon ce qu’on a dit, uniquement de l’Ukraine, de l’élargissement de l’OTAN vers les frontières russes et de ce que l’Europe fait ou ne fait pas à cet égard. Il y avait sûrement un autre élément important dans la relation entre les deux pays : l’Afrique.

 > suite


Kazakhstan, une défaite significative de l’Occident en Asie centrale

vendredi 18 février 2022 par CEPRID

Alberto Cruz

LE CEPRID

Traduit par Danielle Bleitrach

Un pays dont on parle peu, le Kazakhstan, a été celui qui a commencé l’année de manière importante. Une série de manifestations, d’abord pour protester contre la hausse du prix du carburant, a fini par se transformer en une lutte entre clans oligarchiques et en une défaite des aspirations de l’Occident à un nouveau règlement après le fiasco afghan.

 > suite


Chine : une « révolution profonde » vers l’objectif d’une nouvelle « prospérité commune »

lundi 29 novembre 2021 par CEPRID

Alberto Cruz

LE CEPRID

Le débat est déjà ouvert, même si des secteurs de la soi-disant gauche – et sous les prétendues bannières ouvrières – tentent de se discréditer et de se placer là où ils sont toujours, au cœur de la puissance hégémonique occidentale : en Chine, il y a une situation anticapitaliste évidente, manifestation d’une « révolution profonde » qui est inscrite en tant qu’objectif dans le XIVe Plan quinquennal (octobre 2020), pour parvenir à une « prospérité commune » d’ici 2035.

 > suite


Chine.- La fin du compromis

lundi 11 janvier 2021 par CEPRID

Collectif Qiao

CEPRID

Tandis que les médias français passent la nuit à attendre le résultat des élections américaines. Pour la Chine, il s’agit d’un non événement parce que le consensus est total entre les deux candidats sur la manière dont ils vont défendre leur hégémonie économique qui s’appuie toujours sur le militaire. Un groupe d’intellectuels chinois installé au Canada, aux USA et en Europe, le collectif Qiao, nous livre cette analyse. Au même moment, la lecture de Rouge-vif, l’idéal communiste” d’Alice Ekman va exactement dans le même sens, la Chine est communiste et pas seulement depuis XI. Mais nous y reviendrons parce que la question est bien la transition dans laquelle le monde est engagé (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

 > suite


L’Union européenne, du néant à la paupérisation absolue

dimanche 20 septembre 2020 par CEPRID

Alberto Cruz

CEPRID

Traducido por Danielle Bleitrach

Un quart, trois mois, 90 jours. C’ela fait combien de temps la pandémie COVID-19 ravage l’Europe. Pendant tout ce temps, l’UE a témoigné de sa mort cérébrale, sans aucune possibilité de changement ou de réforme. Trois mois de désespoir car les pays du Nord ont montré qui est en charge et sous quels paramètres. Trois mois au cours desquels le rêve d’une “Europe de solidarité” a disparu du paysage. Trois mois au cours desquels il a été démontré qu’il n’y a pas d’Union européenne, mais trois (ou quatre). Et quand tout a semblé perdu, l’UE a fait un mouvement comparable au râle terminal des mourants et a proposé des prêts, qui doivent être remboursés avec leurs intérêts respectifs (revendication principale des pays du Nord), et des subventions (revendication principale des pays méditerranéens).

 > suite


L’Afrique comme nouveau lieu de confrontation de l’Occident avec la Chine

mardi 9 juin 2020 par CEPRID

Alberto Cruz

CEPRID

La confirmation de la catastrophe capitaliste occidentale à la suite de la pandémie de coronavirus, la perte accélérée d’influence due à la mauvaise image qu’elle donne (en particulier aux États-Unis) et les faiblesses manifestes de son système de santé par rapport à la Chine ne laissent presque aucune marge de manœuvre pour l’Ouest. Presque parce que si les États-Unis tentent de renforcer leur contrôle sur l’Amérique latine, l’Europe essaie de faire de même avec l’Afrique – et avec le différend au Moyen-Orient. Ce sont des mouvements néocoloniaux clairs et évidents, mais ils masquent leur faiblesse ainsi qu’une tentative désespérée de lancer un “contre-récit” qui fait face au rôle de solidarité de la Chine en ces temps de pandémie.

 > suite

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 3516513

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2p + ALTERNATIVES

Creative Commons License